L’étendard comporte sur ses soies 15 inscriptions représentant 18 noms de batailles. Il fait partie des régiments de l’armée de terre ayant le plus d’inscription sur un emblème.

L’association nationale des anciens du 1er RAMa vous propose de découvrir chaque bataille afin de mieux comprendre le sacrifice de nos anciens qui ont contribué à construire la gloire du régiment.

Ce travail est toujours en cours et seules certaines inscriptions sont disponibles en cliquant sur l’image d’illustration. La page Facebook vous informera de la publication de chaque nouvel article.

Lützen 1813

Le 2 mai 1813, le 1er régiment de marine fort de 6 bataillons et de 3338 combattants est sous le commandement du colonel Emond d’Esclevin. Constitué en régiment de marche, il met en échec plusieurs charges de cavalerie prussienne.

Veracruz 1838

Regroupée sous la mention Mexique 1838 – 1863.

Le 27 novembre 1838 se déroule la bataille de Veracruz dans le cadre de la première intervention française au Mexique plus connue sous le nom de «Guerre des pâtisseries». Un bataillon de 3 compagnies du régiment sous les ordres du commandant Collombel participe à la prise de la forteresse de San Juan de Ulùa.

Sébastopol 1854 – 1855

Les 3ème, 6ème, 12ème, 13ème et 14ème batteries du régiment d’artillerie de marine, placées sous le commandement du chef de bataillon Maréchal puis du chef de bataillon Brault, participent au siège de Sébastopol entre le 9 octobre 1854 et le 11 septembre 1855.

Puebla 1863

Regroupée sous la mention Mexique 1838 – 1863.

Le régiment participe à la second expédition du Mexique avec la 7ème batterie du régiment d’artillerie de marine, stationnée en Guadeloupe, commandée par le capitaine Mallat. Elle participe au siège meurtrier de Puebla les 30 et 31 mars 1863.

Bazeilles 1870

Le régiment forme l’artillerie de la division bleue avec les 11ème, 12ème, 13ème et 15ème compagnies aux ordres du lieutenant colonel de Guilhermy. La division se couvre de gloire à Bazeilles les 31 août et 1er septembre 1870.

Sontay 1883

Regroupée sous la mention Sontay-Langson 1833-1884.

Du 14 au 16 décembre 1883, les 1ère, 2ème, 3ème, 4ème, 5ème et 6ème batteries du régiment d’artillerie de marine, commandées par le lieutenant-colonel Revillion, participent à la prise de Sontay.

Langson 1885

Regroupée sous la mention Sontay-Langson 1833-1884.

Les 1ère, 3ème, 4ème et 5ème batteries bis, sous les ordres du chef d’escadron Levrard, participent à la prise de Langson le 13 février 1885.

Dahomey 1892

La 8ème batterie bis de montagne, commandée par le capitaine Delestre, contribue à l’artillerie du corps expéditionnaire commandé par le général Dodds, lors de la campagne du Dahomey de juin au 17 novembre 1892.

Madagascar 1895

L’artillerie de marine fournit 3 batteries pour constituer l’artillerie du régiment colonial de l’expédition de Madagascar du 23 avril au 1er octobre 1895. La 7ème batterie de Lorient et la 8ème de Toulon sont armées par le régiment tandis que la 9ème batterie est armée par le 2ème RAMa. Le groupe d’artillerie de marine d’Afrique et des Antilles est commandée par le chef d’escadron Henry. 

Champagne 1915

Regroupée sous la mention Champagne 1915-1918.

Le régiment à 3 groupes de 75, commandé par le lieutenant-colonel Béroud, participe à la seconde offensive de Champagne du 25 septembre au 9 octobre 1915. Il constitue l’artillerie divisionnaire de la 2ème DIC et se positionne à la main de Massiges. Le 1er mars 1918 il participe à la reprise du fort de la Pompelle près de Reims ce qui lui vaut d’être cité à l’ordre de l’armée.

La Somme 1916

Du 29 janvier au 20 février 1916, le régiment commandé par le chef d’escadron Lotte, repousse les attaques allemandes dans la région de Péronne. Le 1er groupe et la 5ème batterie sont cités à l’ordre de l’armée. 

L’Aisne 1917 – 1918

Regroupée sous la mention Champagne 1915-1918.

Du 9 avril 1917 au 25 mai 1917, le régiment commandé par le lieutenant-colonel Mouchet, appuie la 2ème DIC dans son attaque de l’Aisne à partir des positions de Margival, et essuie de lourdes pertes. Du 27 juillet au 9 décembre 1917, il participe aux combats du Chemin des Dames. 

Bir Hakeim 1942

Du 14 février au 11 juin 1942, la 1ère DFL et le régiment d’artillerie des FFL tiennent le verrou de Bir Hakeim contre les forces de l’axe. Le chef d’escadron Laurent-Champrosay, à la tête de ses 4 batteries de 75 organise la défense du point d’appui. 

El Alamein 1942

Une batterie du régiment participe à la la préparation d’artillerie de la bataille d’El Alamein le 23 octobre 1942, puis rejoint le régiment pour la bataille d’El Himeimat du 23 au 24 octobre 1942 qui sert d’opération de diversion au sud de la zone d’opération.

Takrouna 1943

Le régiment d’artillerie des FFL à 4 batteries de 25 pounders et 1 batterie de Mk3, sous les ordres du chef d’escadron Gaulard puis du lieutenant-colonel Laurent-Champrosay, appuie la DFL et fait sauter le dernier verrou de l’axe en Tunisie du 1er au 13 mai 1943. 

Garigliano 1944

Du 11 au 25 mai 1944, le régiment d’artillerie des FFL équipé de matériel américain, participe à la bataille du Garigliano. Les 3 groupes de 105 HM2 et le groupe lourd de 155 court Schneider sont commandés par le lieutenant-colonel Laurent-Champrosay.

Colmar 1945

Le régiment d’artillerie des FFL, commandé par le colonel Bert, participe à la réduction de la poche de Colmar du 20 janvier au 2 février 1945. La 6ème batterie va particulièrement s’illustrer lors de l’attaque d’Illhausern, malgré une température de -20°C et les bourrasques de neige. Pour son action, le régiment est cité à l’ordre de l’armée le 29 mars 1945.

AFN 1952 – 1962

Du 14 février 1956 au 10 août 1962, le régiment forme le bataillon de marche du II/1er RAC à 4 batteries de marche pour les opérations de sécurité en Algérie.